Quels sont les effets du vieillissement biologique chez une personne âgée?

Le vieillissement biologique est déterminé par plusieurs facteurs, dont l’environnement, le patrimoine génétique ou encore l’alimentation. Cependant, on retrouve de nombreuses similitudes concernant ses conséquences sur la santé des personnes âgées.

Voici donc les changements physiques les plus notables relevés chez les ainés.

Altération des sens dû au vieillissement biologique

La vue

On observe des yeux plus secs, une diminution significative de l’éclat des couleurs et une augmentation des cas de myopie et de presbytie. Dès l’âge de 55 ans, il devient impératif de consulter un spécialiste chaque année afin de rechercher la présence d’un éventuel glaucome ou d’une cataracte (jaunissement ou décoloration de la cornée). Une surveillance de symptômes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), la principale cause de cécité chez les personnes âgées sera également effectuée.

Vieillissement biologique d'une femme

L’ouïe

Concernant ce sens, les hommes seront davantage impactés que les femmes. Le vieillissement biologique n’entrainera que très rarement des pertes totales d’audition. La majorité d’entre elles ne sera donc que partielle et concernera avant tout les sons aigus (sons à haute fréquence). Le port d’un appareillage adapté peut améliorer grandement la qualité de vie de la personne âgée souffrant de troubles auditifs. D’ailleurs, notre maison de retraite pour ainés offre plusieurs services de soins.

Le gout et l’odorat

L’affectation de ces deux sens peut avoir de graves incidences pour la santé des personnes âgées. En effet, avec l’âge, l’être humain perçoit moins les subtilités et les différences de gouts de sa nourriture. Ce phénomène combiné à une diminution de la tolérance aux épices pourra entrainer des carences voire même des troubles de son régime alimentaire et donc un impact forcément négatif pour la santé générale de la personne âgée.

Le toucher

Il faudrait plus exactement parler d’une perte de la qualité de la transmission de l’information au système nerveux central, car les récepteurs présents sur la peau restent totalement opérationnels, quel que soit l’âge. Cela va se manifester par une augmentation du seuil de la tolérance à douleur.

Vieillissement biologique : les fonctions vitales moins performantes

La respiration

Les capacités respiratoires diminuent avec l’âge. Ainsi, les ainés respirent principalement par la bouche ce qui va engendrer un assèchement de la muqueuse. De plus, le nez ne pourra plus jouer son rôle de filtre chargé d’éliminer les impuretés de l’air. La trachée sera également plus dilatée comparativement à une personne plus jeune. Les alvéoles seront moins élastiques et donc moins performantes occasionnant une perte de la résistance à l’effort physique.

Vieillissement biologique : rencontre chez le docteur

La digestion

Plusieurs organes sont mobilisés par la digestion. Ils seront affectés différemment par les conséquences du vieillissement biologique :

  • Les muqueuses : elles subiront encore plus les agressions comme un liquide trop chaud ou trop froid et mettront davantage de temps pour cicatriser
  • Les glandes salivaires : en s’atrophiant, elles perdront en performance ce qui se traduira par une plus grande sélection alimentaire occasionnant alors des carences
  • Les muscles : fonctionnant moins bien, ils rendront la mastication plus délicate ce qui compliquera le processus de digestion par la suite
  • Les intestins : ils mettront plus de temps à éliminer certaines molécules, dont les graisses et les glucides expliquant ainsi les ballonnements et constipations de la personne âgée après les repas
  • Les dents : les progrès de la médecine dentaire parviennent à corriger la très grande majorité des impacts du temps sur cet organe.

Le système cardiaque

Le myocarde va s’hypertrophier engendrant ainsi une diminution du débit sanguin. On constate dans le même temps une hausse de la tension artérielle ce qui peut occasionner de nombreuses complications.

Les fonctions cognitives

À partir de la cinquantaine, il est fréquemment observé une diminution des fonctions intellectuelles. L’ampleur de celle-ci est variable selon les individus. Les capacités verbales sont quant à elles peu altérées. On note également un déficit plus important dans les capacités de concentration (durée en baisse et attention plus facile à détourner) ou encore d’apprentissage. Le temps de réaction global à un stimulus sera également plus important que chez une personne plus jeune (Source : Réseau d’information des ainés du Québec – RIAQ).

Informations supplémentaires

Par conséquent, il est donc primordial que le personnel travaillant dans une maison de retraite pour ainés soit sensibilisé et correctement formé. De ce fait, notre résidence certifiée met tout en œuvre pour vous garantir un accueil chaleureux et respectueux de vos besoins. L’ensemble des intervenants est qualifié et l’objectif principal de l’équipe reste de vous accompagner chaque jour vers le bienêtre et le bonheur !

Il est à noter que depuis le début octobre, notre maison de retraite offre deux fois par mois, le programme Vivre en équilibre. Alors, n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir davantage de renseignements sur la Résidence Richelieu.