Santé des aînés: comment se protéger du froid en hiver ?

Les hivers au Québec sont souvent très rigoureux et les conséquences sur les aînés peuvent être tragiques lorsque les grands froids sévissent. Les risques d’attraper la grippe augmentent de manière notable durant cette saison. Passons en revue les différentes méthodes qui existent pour les aînés afin qu’ils puissent passer un hiver en bonne santé lorsque les températures chutent brutalement.

 

Les risques liés à la santé

Sante des retraits comment se proteger du froid en hiver, Residence Richelieu, photo
La santé des personnes âgées est souvent mise à mal durant la saison hivernale et les risques liés à la santé augmentent de façon significative.

Les virus et les bactéries sont en effet bien plus présents dans l’air et menacent la santé de nos aînés. Les risques de contracter une mauvaise grippe est une réalité bien souvent minimisée par les personnes âgées, avec toutes les conséquences dramatiques que cela peut engendrer.

L’hiver représente des risques pour la santé des seniors, tant en matière de grippe que de chute. Les aînés ont souvent moins d’énergie durant cette saison et leur musculature est plus facilement mise à contribution. Les sols verglacés deviennent ainsi une véritable menace pour eux. Une personne âgée qui chute sur un trottoir gelé peut très rapidement être menacée par l’hypothermie. Les conséquences peuvent être très graves et aller jusqu’à l’amputation des membres. Il est par conséquent extrêmement important de protéger les personnes âgées en hiver. Se prémunir contre un risque de chute en hiver doit être une des priorités de nos aînés lorsqu’ils s’aventurent à l’extérieur par grand froid. Affronter ce dernier n’a souvent rien d’une sinécure et doit être pris très au sérieux.

Se couvrir de manière efficace sans pour autant entraver l’action des membres est une nécessité. Le risque de gelure est très important et généralement il ne prévient pas. Il doit par conséquent inciter à la plus grande prudence, même dans les situations d’apparence anodine.

 

Quelles sont les habitudes à adopter par grands froids ?

Le réchauffement de la planète et l’apparition d’hivers plus doux, ces dernières années, a eu pour conséquence un relâchement significatif de la part de nos aînés par rapport aux différents risques existants.

Cependant, la grippe frappe toujours avec la même intensité et il est primordial d’en avoir pleinement conscience. La meilleure solution qui existe à l’heure actuelle pour s’en prémunir est faire un vaccin spécifique contre elle. Le vaccin contre la grippe est non seulement très efficace mais il permet dans la plupart des cas aux personnes âgées de ne pas contracter ce fléau pendant la saison hivernale. Une véritable aubaine lorsque l’on sait les dangers potentiels très graves que cette maladie est susceptible de véhiculer.

Aussi, il est conseillé aux personnes âgées de ne pas sortir seules par grand froid afin d’éviter tout risque de chute. Le meilleur moyen, en cas de doute, est de tout simplement s’abstenir de sortir de chez soi car même accompagné, le risque subsiste pour le senior. Dans tous les cas, la prudence doit être de mise et mieux vaut renoncer à s’aventurer à l’extérieur lorsque les conditions se dégradent plutôt que de prendre des risques inconsidérés.

 

Comment la nutrition est-elle susceptible d’aider en hiver ?

La nutrition joue un rôle prépondérant tout au long de l’année mais plus spécialement encore en hiver. Le corps est beaucoup plus sollicité lors des grands froids et des carences alimentaires peuvent avoir des conséquences non négligeables.

Assurez votre apport de vitamines en mangeant beaucoup de fruits et légumes!

La première chose à privilégier est un apport en vitamines suffisant. Pour cela, la consommation de fruits et de légumes est indispensable. Attention à privilégier aussi la diversité, en variant la couleur des aliments. On pourra donc jeter son dévolu autant sur des légumes verts que sur des agrumes, par exemple, en passant par du chou-fleur, des bananes, pommes, aubergines, poivrons ou tomates.

Faire le plein de vitamines est essentiel tout au long de l’existence!

Consommation essentielle en protéines!

Un autre aspect à ne pas négliger est d’avoir un apport suffisant en protéines. Ces dernières jouent un rôle fondamental pour le corps et lui permettent de renouveler ses tissus musculaires, sa masse osseuse mais également toute son enveloppe structurelle, à savoir la peau. Les protéines se trouvent aussi bien dans les oeufs que dans la viande, les poissons mais également dans les légumineuses comme par exemple les lentilles. Il faut absorber des protéines de façon quotidienne car ces dernières ne se stockent pas. Une carence en matière de protéines peut très rapidement fragiliser le corps, d’autant plus chez les aînés qui ont une santé généralement plus précaire. La masse de protéines à absorber, en grammes, correspond environ et en moyenne à la masse du sujet, en kilogrammes. Il existe plusieurs avantages d’habiter dans une résidence personnes âgées. On vous sert des menus équilibrés ainsi que plusieurs activités tout au long de l’année.

Pour en savoir plus sur la santé des aînés, lisez notre article l’activité physique chez les séniors.