Comment prévenir un AVC (accident vasculaire cérébral)?

L’accident vasculaire cérébrale (AVC), une sous-catégorie des maladies cardiovasculaires, est l’une des principales causes de décès au Canada . Donc  la compréhension des risques peut grandement améliorer vos chances d’éviter les complications.  Bien que l’âge et les antécédents familiaux augmentent considérablement les chances d’un accident vasculaire cérébral, prendre la santé du cœur en main et faire quelques changements de style de vie peut tout changer. Jetez un œil ci-dessous pour découvrir trois façons de rester heureux et en bonne santé tout en prévenant un AVC.

Surveiller la santé du coeur pour prévention AVC

Reconnaître les signes et les symptômes d’un accident vasculaire cérébral

Les signes et symptômes de cette  maladie cardiovasculaire varient d’une personne à l’autre, mais commencent généralement soudainement. Comme différentes parties de votre cerveau contrôlent votre corps, vos symptômes dépendront de la partie de votre cerveau affectée et de l’étendue des dommages.

Les principaux symptômes d’un AVC peuvent se présenter comme suit :

  • Le visage peut tomber sur un côté, la personne peut ne pas être en mesure de sourire, ou sa bouche ou ses yeux se sont affaissés.
  • La personne peut ne pas être en mesure de lever les deux bras et de les y maintenir en raison d’une faiblesse ou d’un engourdissement dans un bras.
  • Leur discours peut être brouillé ou déformé, ou la personne peut ne pas être capable de parler du tout malgré qu’elle semble éveillée ; ils peuvent également avoir du mal à comprendre ce que vous leur dites.

La prévention d’un AVC

Réduisez votre stress

Le stress est une cause connue d’accident vasculaire cérébral et n’améliore pas la santé du cœur. La réduction ou l’élimination des facteurs de stress dans votre vie peut avoir un impact majeur sur votre santé.

Les personnes qui se mettent rapidement en colère ou qui sont de nature agressive courent un risque plus élevé d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiovasculaire, tout comme les personnes aux prises avec la dépression. L’exercice et le sommeil sont deux des meilleurs remèdes contre le stress et la colère.

Mangez sainement

Celui-ci peut sembler évident, mais en réalité, il peut être difficile de manger sainement au quotidien. Et il peut être encore plus difficile de perdre du poids une fois qu’il est pris. L’obésité, en particulier l’obésité liée au diabète, augmente considérablement le risque d’AVC et détériore la santé du cœur. Heureusement, avec un exercice régulier, une alimentation saine peut vous faire vous sentir mieux et vous aider à maintenir un indice de masse corporelle sain.

L’un des avantages de vivre en logement pour personnes âgées réside dans les services alimentaires. Par exemple, à la Résidence Richelieu, nous avons un chef cuisinier qui propose 9 choix de repas par jour. Ce dernier s’assure de respecter les besoins nutritifs des ainés. En lui faisant part de votre maladie cardiovasculaire, il sera apte de vous proposer un programme d’alimentation adapté.

Surveillez votre santé

Comprendre votre corps, la santé du cœur, et quand il est en détresse vous aidera à rechercher un traitement tôt et à éviter les complications.

La surveillance :

  • de la pression artérielle,
  • du cholestérol,
  • des palpitations cardiaques
  • des migraines

vous aidera à réduire votre risque d’accident vasculaire cérébral.

malaise du coeur, prévention AVC

Sachez qu’il est possible de faire des courts séjours à notre résidence pour ainés durant la période de convalescence suite à un accident vasculaire cérébral.

Si vous souffrez déjà de diabète ou de maladie cardiaque, assurez-vous de recevoir le traitement approprié et soyez au courant de toute nouvelle combinaison de médicaments. Assurez-vous de parler à un professionnel en soins et santé avant de commencer de nouveaux suppléments ou même des vitamines. Gardez également un œil sur votre histoire génétique ; si un proche

À la Résidence Richelieu, les résidents sont suivis deux fois par mois par un médecin externe selon certaines conditions. Si vous soupçonnez avoir des difficultés cardiaques, veuillez vous adresser à un professionnel de la santé pouvant établir un diagnostic. Cet article est rédigé à titre informatif. Veuillez prendre note qu’il ne s’agit pas d’un avis médical.