Placement d’urgence en résidence: quoi faire?

Placement d’urgence en résidence: quoi faire ?

placement d'urgence en residence, Résidence Richelieu, photo

Quoi faire en cas de déménagement d’urgence?

Si le placement en maison de retraite est quelque chose qui, en général, demande beaucoup de réflexion et de préparation, il peut arriver que la situation se précipite sans avoir eu le temps de l’anticiper. Un placement d’urgence en résidence est alors inévitable et peut causer beaucoup de soucis et de tracas. Examinons plus en détail ce qu’il faut faire lorsque nous sommes subitement confrontés à un imprévu de ce type avec un proche aîné.

Placement d’urgence en résidence suite à une hospitalisation

Certaines hospitalisations sont plus graves que d’autres. Elles peuvent même malheureusement, dans certains cas, se révéler rédhibitoires pour ce qui est d’un retour potentiel à la maison. Pas question cependant d’improviser avec un placement aléatoire, en maison de retraite, exécuté à la va-vite. Face à l’urgence, il convient dans un premier temps de garder son sang-froid et de réunir la famille afin de faire en sorte de prendre la meilleure décision possible. Solliciter un conseiller en hébergement ou en résidence sera ensuite une excellente initiative afin de faire face aux difficultés présentes. Dans tous les cas, le maître mot sera la communication, tant avec la personne concernée qu’avec son entourage direct.

Les autres causes nécessitant un placement d’urgence en maison de retraite

Il peut parfois arriver que vous ayez atteint le paroxysme de vos capacités en matière d’aide. Votre abnégation peut finir par avoir raison de vous et vous plonger dans un état de fatigue avancé. Vous devrez dans ce cas songer à un placement d’urgence en résidence afin de vous ménager et de préserver un tant soit peu votre santé. Là encore, n’hésitez pas à solliciter l’aide de tierces personnes compétentes en la matière. Engagez le dialogue avec votre proche aîné et tentez de lui faire part de votre situation. Un point capital à respecter sera de tenir compte, malgré l’urgence, des souhaits de votre parent au niveau de son futur lieu de vie. Passez en revue les différents endroits qui seraient susceptibles de lui convenir tout en gardant bien à l’esprit que cela sera dans un de ces lieux qu’il finira probablement son existence. Enfin, une autre cause importante qui pourrait vous pousser à prendre cette décision est lorsque le logement n’est plus du tout adapté à l’état physique de votre proche aîné. L’environnement manque de sécurité et il peut être vecteur de chutes ou d’accidents graves. Prenez toujours le temps de vous informer sur les services offerts en résidence.

Comment éviter de faire les mauvais choix face à l’urgence?

Une situation d’urgence peut vous amener à effectuer les mauvais choix. Les conséquences peuvent ainsi se révéler catastrophiques car votre proche aîné risque de devoir enchaîner les déménagements (voir notre article sur les conseils pour planifier un déménagement en résidence en 5 étapes ici) et se retrouver au final totalement désemparé et déboussolé. Mieux vaut ainsi se mettre sur des listes d’attente plutôt que de vouloir précipiter les choses et envoyer votre parent au mauvais endroit. Cette simple astuce vaut son pesant d’or et il conviendra vraiment de s’y arrêter si vous vous retrouvez subitement dans cette situation. Votre épuisement ne doit de plus pas vous conduire à prendre des décisions hâtives et irréfléchies.