Comment pratiquer une activité physique quand on vieillit ?

Comment pratiquer une activité physique quand on vieillit ?

L’activité physique chez les seniors est un plus indéniable pour toutes celles et ceux qui

Comment pratiquer une activité physique quand on vieillit ?

Comment pratiquer une activité physique quand on vieillit ?

souhaitent entretenir leur forme et préserver au mieux leur capital santé. Néanmoins, avec l’âge, les choses peuvent singulièrement se compliquer et la pratique sportive peut se révéler moins accessible et plus difficile. Le tout est cependant de savoir s’adapter à la situation et d’oeuvrer de manière progressive, toujours selon ses possibilités intrinsèques, en prenant beaucoup de précautions afin de limiter au maximum les risques de blessures.

Examinons plus en détail les différents moyens permettant de conserver une activité physique tout au long de son existence.

L’activité physique est indispensable pour les seniors

Si l’activité physique est primordiale tout au long de notre existence, elle l’est vraisemblablement encore plus en tant que senior puisqu’elle permet de lutter de manière efficace contre le déclin physiologique. Ses effets sont multiples et il n’est nul besoin pour cela de se transformer en sportif de haut niveau. Bien au contraire, une pratique modérée mais régulière est très certainement la clé pour avoir une bonne hygiène de vie et aura pour vocation d’entretenir la plus grande majorité de vos facultés, qu’elles soient physiques, psychologiques ou mentales.

Savoir privilégier un style de vie actif

L’activité physique chez les personnes agées ne se résume pas forcément à une pratique sportive spécifique. Un style de vie actif peut parfaitement se substituer à cette dernière et apporter tous les bénéfices dont le corps a besoin en vieillissant. Et la première alliée du senior n’est autre que la marche, pratiquée de façon naturelle au quotidien. Il suffira pour cela de moins prendre sa voiture ou de se parquer un peu plus loin, de descendre du bus ou du tram un arrêt plus tôt ou d’aller acheter le pain à pied. Une petite promenade quotidienne d’une trentaine de minutes peut également être excellente à tous les niveaux, que cela soit pour s’aérer, se dégourdir les jambes ou se changer les idées. Hormis la marche, certaines activités comme le jardinage ou le bricolage vous permettront de ne pas vous morfondre dans votre canapé mais de bouger et de solliciter autant vos neurones que votre motricité. Dans tous les cas, ne forcez pas et faite attention à la déshydratation, spécialement lors des saisons plus chaudes.

Entraîner et vérifier votre sens de l’équilibre

L’activité physique chez les personnes agées peut également consister à entraîner et à contrôler son sens de l’équilibre. Cette aspect est bien souvent primordial car il met en évidence de manière irréfutable un éventuel déclin du corps. Il existe de nombreux exercices susceptibles d’améliorer votre sens de l’équilibre comme par exemple se tenir sur une seule jambe ou alors se mettre sur la pointe des pieds, qui plus est les yeux fermés. Si vous sentez que vous ne parvenez pas ou plus à faire ces exercices basiques, alors n’hésitez pas à consulter un médecin afin de réaliser un diagnostic plus complet.

Travailler la résistance deux à trois fois par semaine

Le travail de la résistance peut être particulièrement intéressant chez les seniors pour le renforcement musculaire, tant au niveau des bras que des jambes. Il conviendra cependant de ne jamais forcer et de prévoir une journée de récupération, au minimum, entre chaque séance afin de permettre au corps de parfaitement se régénérer. Ces exercices peuvent être réalisés dans une salle de sport avec des machines prévues à cet effet ou alors plus simplement chez soi en faisant preuve d’imagination. Là encore faite attention à la déshydratation et instaurez des pauses à l’intérieur de votre séance afin de pouvoir souffler et boire.